Faire une différence, un tubercule de carotte à la fois!

Et si cultiver des carottes biologiques permettait d’aider les familles montréalaises dans le besoin? C’est ce que propose le programme Cultiver l’Espoir, mis sur pied par le Regroupement Partage. Une petite graine qui croît exponentiellement! | Par Mathilde Condrain-Morel

Le Regroupement Partage est un organisme qui travaille à l’avancement et au développement de solutions durables en sécurité alimentaire. Depuis sa création, il y a 20 ans, le Regroupement a remis  13,5 millions de dollars en denrées et produits d’hygiène personnelle à plus de 500 000 Montréalais dans le besoin. Avec ce nouveau programme, l’organisme pourra nourrir 60 000 familles démunies!

Le Regroupement Partage suggère donc aux consommateurs d’adopter les carottes qui seront cultivées en échange de leurs dons. En plus, les dons reçus dans le cadre de cette campagne seront doublés, jusqu’à concurrence de 25 000 $, par L’Oeuvre Léger. Les carottes sont cultivées sur des terres inexploitées, prêtées par la Ville de Montréal, ce qui permet par le fait même de promouvoir l’agriculture urbaine, locale et biologique. La réinsertion sociale est aussi au cœur du projet pour tout ce qui touche la revalorisation des terres. Finalement, les carottes récoltées sont vendues chez Métro, permettant au programme de s’autofinancer. On a là un exemple d’économie sociale circulaire qui fonctionne à tous les niveaux : social, économique et environnemental.

Un soutien d’importance
En plus des dons du public et de l’apport de ses partenaires, la campagne s’appuie sur le soutien du comédien Louis-David Morasse, porte-parole depuis l’an dernier. M. Morasse croit fermement en cette belle initiative et encourage les montréalais à contribuer généreusement. Une autre façon de soutenir le programme Cultiver l’Espoir est de déguster une bière, un potage ou un plat aux carottes chez les 3 Brasseurs, qui remettront alors un don de 1$ au Regroupement Partage pour chaque produit vendu. Vous avez jusqu’au 11 novembre pour découvrir ces options au bon goût de carotte dans les restaurants participants.

Cultiver l'espoir

Coup d’œil sur l’insécurité alimentaire à Montréal
Si vous pensiez que les familles montréalaises n’avaient pas tant besoin de soutien pour s’alimenter, détrompez-vous! Montréal se situe au 2e rang des villes canadiennes où l’insécurité alimentaire touche une bonne partie de la population. Vous ne saviez peut-être pas non plus que :

  • À Montréal, 1 personne sur 6 vit l’insécurité alimentaire
  • Au moins 136 000 Montréalais, dont 41 500 enfants, ont recours chaque mois à des services d’aide alimentaire
  • La pauvreté pendant l’enfance est l’une des premières causes de pauvreté à l’âge adulte

Afin de faire une différence et de contribuer vous aussi à la campagne Cultiver l’Espoir, visitez le site adoptezunplandecarottes.com où vous trouverez plein de détails pertinents sur le programme et sur l’organisme Regroupement Partage, mais aussi des données probantes sur l’insécurité alimentaire et sur les actions que l’on peut prendre pour éventuellement l’enrayer.

CarolineFaire une différence, un tubercule de carotte à la fois!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *