Gagnants Grands Prix DUX 2019

Projets

Entreprise alimentaire – Entreprise en démarrage

À dévorer, par Créabox inc. :
À dévorer est un service clés en main, pour les supermarchés, de kits de recettes écoresponsables. Une équipe crée les recettes et se rend sur place pour assembler les kits à partir des ingrédients disponibles en magasin. Les boîtes faites de carton recyclé ont attiré le jury par leur accessibilité et parce qu’elles permettent de limiter le gaspillage alimentaire, en fournissant les bonnes portions d’aliments nécessaires pour la recette. Il s’agit d’une solution pratique qui aide les gens pressés à cuisiner davantage.

Finaliste

Resto-boutique Markina : Complices de vos bonnes bouffes, par Markina :
Markina est un nouvel établissement gourmand situé en plein coeur de Saint-Bruno-de-Montarville. Cet espace propose quatre concepts : restoboutique, prêt-à-cuisiner, prêt-à-manger et prêt-à-recevoir (traiteur). Pour le jury, il s’agit d’un projet qui est intéressant puisqu’il regroupe plusieurs services au même endroit, dans un très beau local facillitant les achats pour le consommateur.


Entreprise alimentaire – Grande entreprise

Cours de cuisine (Teaching Kitchen: The ultimate cooking experience), par Compass Group Canada :
Grâce à ces cours de cuisine destinés à des patients et à leurs aidants naturels, les participants acquièrent des connaissances en nutrition et des compétences alimentaires dans le but d’améliorer les repas cuisinés et consommés à la maison. Ce projet visionnaire a séduit le jury par la belle preuve de leadership dont il fait montre. Il a été apprécié que les participants soient suivis pendant six semaines et qu’ils puissent développer plusieurs compétences, accompagnés de nutritionnistes.

Finaliste

Borne interactive “Cueillette en direct” du IGA extra Famille Duchemin, par Sobeys :
À l’aide d’une borne interactive, les clients peuvent sélectionner les fruits et légumes qu’ils souhaitent ajouter à leur panier d’épicerie et qui seront récoltés en direct, à même le toit du bâtiment ! L’aspect ludique des bornes a plu à notre jury ainsi que la présence des ambassadeurs, qui ajoutent un aspect éducatif à cette initiative.


Entreprise non-alimentaire – OBNL

Cultiver l’espoir, par Regroupement Partage :
Le projet est de cultiver des hectares de terres agricoles, avec l’aide de jeunes en réinsertion, pour donner des légumes biologiques aux Montréalais défavorisés, lorsque l’approvisionnement est plus difficile. Le projet permet aux bénéficiaires de briser leur dépendance aux banques alimentaires et réussit à rassembler beaucoup d’intervenants et d’acteurs du milieu. Le jury aime qu’il s’agisse d’une initiative à 360°, qui a une belle portée et qui présente une belle valorisation du travail des agriculteurs.

Entreprise non-alimentaire – OBNL | Coup de cœur du jury

Cuisine ton avenir, formation socioprofessionnelle, par La Tablée des Chefs :
Programme de formation culinaire intensif basé sur l’acquisition de connaissances et le développement d’habiletés dans une perspective d’insertion sociale. Le jury considère qu’il s’agit d’un projet bien pensé et qui représente une belle occasion de réduire les inégalités sociales. Il souligne également la qualité de ce projet bien bâti qui encadre les jeunes et touche à l’éducation en instillant l’autonomie alimentaire. Les personnes suivant le programme acquièrent des compétences qui leur permettent d’être sensibilisées à l’alimentation, ce qui a un impact réel sur l’amélioration de leur condition.

Finalistes

Découvrir le monde et ses diverses saveurs, par le Dispensaire diététique de Montréal et Fondation OLO
Document de référence destiné aux intervenants oeuvrant auprès des familles immigrantes dans le but de les outiller pour mieux accompagner ces familles, par une meilleure compréhension de leur culture alimentaire et de leurs croyances. Cet outil pratique et bien développé est étoffé et intéressant.


Projet d’alphabétisation familiale Cuisi-mots, par Fondation pour l’alphabétisation
Cuisi-mots est un projet de littératie et de numératie qui s’incarne en ateliers culinaires, une activité ludique parent-enfant. C’est une initiative pertinente, originale et intéressante, et dont les résultats ont impressionné le jury. La Fondation pour l’alphabétisation réussit de plus à réunir plusieurs partenaires sous un même projet.


Écoles enracinées : des campagnes de financement pour une alimentaire saine, locale et durable!, par Équiterre
Un projet qui fait la promotion d’aliments sains, locaux et durables en offrant aux écoles, aux milieux de garde et aux organismes communautaires une solution de rechange aux campagnes de financement traditionnelles : des paniers de légumes biologiques. Ce projet original a gagné le coeur du jury par son potentiel, son message et sa vision.


Entreprise non-alimentaire – Institution

Techno-Farm, par Collège Villa Maria :
Le projet Techno-Farm vise à exposer les élèves du secondaire aux aspects de la science et de la technologie applicables à l’agriculture urbaine à petite échelle et aux notions d’éco-citoyenneté, de développement durable et de production alimentaire locale. Ce projet a plu au jury par son potentiel et sa pérennité. Le fait qu’il soit obligatoire pour les élèves a aussi confirmé le sérieux de la démarche.

Entreprise non-alimentaire – Institution

Observatoire de la qualité de l’offre alimentaire :
La mission de l’Observatoire est d’observer et de suivre l’évolution de l’offre alimentaire afin de générer des connaissances
et d’agir collectivement à améliorer sa qualité et son accessibilité. Le jury a été inspiré par ce beau projet, qu’il a qualifié de fort et pertinent. L’étroite collaboration entre l’industrie alimentaire et l’Observatoire est prometteuse, et permet un impact possible et direct.

CarolineProjets-laureats-19