5 conseils pour une épicerie en vrac et locale

Parce que quelques conseils n’ont jamais fait de mal! | Par Mathilde Condrain-Morel

Comme vous avez pu le constater, nous avons consacré le mois de juin à l’achat local et à tout ce qui touche l’approvisionnement en aliments d’ici. De façon générale, l’approvisionnement local facilite également l’achat en vrac, la proximité aidant à limiter les emballages alimentaires. Pour des emplettes des plus simples, voici quelques conseils bien avisés

  1. Conservez vos pots en verre

Vous savez ces contenants de sauce pour pâtes, de cornichons ou encore d’huile? Plutôt que de les recycler lorsqu’ils sont vides, nettoyez-les et conservez-les pour faire vos achats en vrac. Vous vous retrouverez alors avec une variété de tailles, ce qui est utile pour des produits qu’on ne veut pas toujours acheter en grande quantité, et ça vous évitera de dépenser en pots Mason!

Vrac et local

  1. Consultez en ligne la liste des fournisseurs de votre épicerie

Cette étape toute simple vous permettra d’identifier les producteurs et entreprises du Québec de votre épicerie en vrac, de façon à pouvoir les prioriser le moment venu. Vous pourrez de plus planifier vos achats d’avance et sauver du temps sur place. Vous pouvez également aller faire un tour de reconnaissance, question de vous familiariser avec les lieux et de découvrir l’offre.

  1. Posez des questions aux commis

Là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir! Les employés de votre épicerie en vrac se feront un plaisir de vous guider dans vos recherches et de répondre à toutes vos questions. N’hésitez pas à les questionner sur la provenance des aliments et sur leurs méthodes d’approvisionnement, car pour réellement réduire votre empreinte écologique, il faut également que votre épicerie et ses fournisseurs aient fait un effort dans la manutention des produits  Les commis sont généralement en mesure de vous aiguiller également sur certaines méthodes de conservation ou sur les utilisations multiples d’un produit. Lorsque vous vous serez familiarisé avec l’équipe, ce sera même possible de leur faire des demandes spéciales pour de nouveaux produits ou l’ajout de producteurs québécois.

Vrac et local

  1. Comparez les prix

De la même manière que vous le feriez pour une épicerie régulière, vous pouvez comparer les prix et les aubaines offertes sur les produits en vrac. Informez-vous également sur les produits québécois de saison, souvent moins chers et disponibles un peu partout. Tel qu’expliqué ici, acheter local ne revient pas plus cher et, vous verrez, on y prend goût!

  1. Ne vous mettez pas de pression!

L’achat en vrac et local n’a pas à devenir une source de stress. C’est possible que vous ne soyez pas en mesure de TOUT acheter en vrac et en provenance du Québec et ces réflexes d’achat peuvent prendre un certain temps à implanter. Allez-y à votre rythme et rappelez-vous que chaque petit effort est un pas dans la bonne direction.

Vrac et local

Des entreprises à découvrir

Pour faire vos achats locaux et en vrac, ces arrêts sont des incontournables :

Pour mieux comprendre l’achat local et ses impacts, visionnez cette vidéo récapitulative, tirée de La Grande Conversation DUX!

Caroline5 conseils pour une épicerie en vrac et locale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *