À l’assaut du gaspillage alimentaire!

Chaque année, quatre millions de personnes connaissent la faim au Canada et pourtant, chaque minute, nous gaspillons suffisamment de nourriture pour nourrir un stade. Réflexion sur le gaspillage alimentaire. | Par Mathilde Condrain-Morel

Les statistiques sont effarantes: chaque année, les Canadiens et les Canadiennes gaspillent plus de 395 kilos de nourriture par personne. Pensez-y, c’est une quantité astronomique de nourriture! Ça représente environ 31 milliards de dollars d’aliments inutilement gaspillés et ça veut aussi dire qu’il faut rapidement prendre action contre le gaspillage alimentaire. On entend de plus en plus parler d’économie circulaire, et nous y reviendrons dans le prochain numéro du magazine LE must, mais il est évident que la situation est critique. Afin de ne pas sombrer dans le défaitisme, nous tournons votre attention vers une initiative qui rejoint nos convictions.

Unir ses forces pour faire une différence

Gaspillage alimentaireLa Tablée des Chefs, reconnue pour sa mission de nourrir les personnes dans le besoin et pour son travail envers l’éducation culinaire des jeunes fait également beaucoup pour contrer le gaspillage alimentaire. En effet, son service de récupération alimentaire sert d’agent de liaison entre les producteurs de surplus alimentaires et les organismes qui les redistribuent aux personnes dans le besoin. Jean-François Archambault, directeur général de l’organisme à but non lucratif, s’est récemment associé à Hellman’s pour son programme « Le sauvetage Mangez vrai Hellman’s » visant à encourager les consommateurs à adopter certains changements à la maison afin de réduire le gaspillage alimentaire, où 47% de celui-ci se produit.

Quelques trucs qui fonctionnent

Selon Jean-François Archambault, la meilleure approche est celle des trois « P »: prévoir, préparer, préserver. En effet, on ne pense pas que le gaspillage survient plus souvent qu’autrement parce qu’on a oublié tel légume ou tel plat de plastique dans le fond du réfrigérateur. Cette situation peut facilement être évitée avec un minimum de préparation et de planication. La méthode des trois « P » vous invite donc à :

  • Prévoir votre visite à l’épicerie afin d’acheter seulement les aliments dont vous avez besoin.
  • Préparer vos repas et cuisiner en début de semaine afin d’utiliser tout ce que vous avez acheté.
  • Préserver en prenant le temps d’entreposer correctement vos aliments afin qu’ils se conservent plus longtemps.

Pour vous aider à réduire le gaspillage, pourquoi ne pas congeler vos herbes fraîches dans des bacs à glaçons ou utiliser vos pelures et vos restes pour créer un bouillon savoureux? Vous retrouverez d’ailleurs d’autres astuces de ce genre sur notre site web, qui vous permettent de mieux manger et mieux vivre. De votre côté, que faites-vous pour réduire le gaspillage alimentaire dans votre foyer?

CarolineÀ l’assaut du gaspillage alimentaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *