5 exemples de moyens pour profiter à plein des produits locaux.

Dans le cadre de La Petite Conversation diffusée en direct sur le site le DUX mieux manger, mieux vivre le 25 juin dernier, l’animatrice et ambassadrice du mouvement DUX, Lyne Gosselin, recevait Julie Aubé, une nutritionniste passionnée par les saveurs du territoire québécois, l’agriculture durable et l’agrotourisme. Idéatrice d’événements qui provoquent la rencontre des curieux gourmands avec les producteurs locaux, elle collabore régulièrement avec différents médias, en plus d’alimenter son site JULIEAUBE.com. En 2016, elle publie Prenez le champ! Elle vient de faire paraître, son second livre Mangez local ! | Par Julie Aubé, nutritionniste


Mangez local ! est un petit guide qui nourrit de grands espoirs d’outiller et d’inspirer les gens à mettre plus de proximité au menu. Il partage des astuces d’approvisionnement, des recettes et des techniques de conservation pour suivre le rythme des saisons et « manger près » douze mois par année. Parce que toutes les raisons sont bonnes pour mettre plus de saveurs de chez nous au menu, et qu’avec quelques trucs et un brin de planification, c’est loin d’être sorcier! Voici 5 exemples de moyens simples et savoureux pour profiter à plein des produits locaux.

1. Suivre les saisons

Dès le printemps, chaque mois amène ses arrivages de saveurs fraiches produites localement. Suivre les saisons au menu, c’est s’inspirer ces arrivages pour choisir ce qu’on mange au fil des jours. C’est remplacer une cuisine basée sur la disponibilité de tout en tout temps par une attitude de « profites-en quand ça passe! ».

2. Miser sur les circuits de proximité

La proximité au menu se mesure d’une part en nombre de kilomètres, qu’on cherche à diminuer notamment pour réduire l’empreinte carbone de nos aliments. Il y a aussi, dans l’idée de « manger près », une invitation à la reconnexion avec la nature, le territoire nourricier, ainsi que les gens passionnés et passionnants qui nous donnent accès à une alimentation locale de qualité. « Manger près » c’est aussi (re)tisser des liens en s’intéressant à l’origine de nos aliments : où ont-ils été produits, de quelle façon, avec quelles pratiques, par qui, dans quelle région? C’est associer des histoires, des visages, des villages et des paysages à nos aliments. On y parvient par exemple en combinant approvisionnement et plaisir grâce aux différents circuits de proximité, comme lorsqu’on va au marché public, qu’on s’arrête dans un kiosque fermier, qu’on fait de l’autocueillette au champ, qu’on visite des fermes, qu’on pique une jasette à son point de chute de panier ou qu’on jardine au balcon ou au jardin collectif.

3. Cuisiner sans gaspiller

Lorsque nos aliments se gorgent de proximité et de sens, on double de créativité pour ne rien en gaspiller. Par exemple, quand on a un fruit ou un légume qui commence à se fatiguer, on le transforme volontiers en compote ou en soupe! Lorsqu’on a deux légumes pour le prix d’un, comme les radis, betteraves et carottes avec leurs fanes, on cuisine celles-ci comme on le ferait pour des épinards. Et pourquoi ne pas infuser ses queues de fraises pour une rafraîchissante eau parfumée au goût d’été?

Découvrez sa recette de pesto à la fleur d’ail, cliquez ici
Découvrez sa recette de limonade à base de queues de fraises, cliquez ici

4. Doubler ses recettes de saison

Quand le brocoli local est en saison, ce n’est pas tellement plus long de cuisiner une double recette de potage ou deux quiches plutôt qu’une seule, et d’en congeler pour un prochain souper pressé. Vous dire le plaisir de sortir ces petits plats lorsque le temps devient plus froid et que la variété des légumes locaux n’est pas aussi vaste qu’en pleine saison des récoltes!

5. Apprivoiser des techniques de conservation

Parce qu’un moment donné le congélateur est plein, il existe d’autres techniques qui nous aident à nous réjouir des saveurs de proximité, même l’hiver. Pensons à la mise en conserve, à la déshydratation et à la lactofermentation. En apprivoisant ces techniques, on a alors plus d’un tour dans son sac pour mettre plus de proximité au menu, une provision à la fois.


POURSUIVRE AVEC

La Petite Conversation est diffusée en direct tous les mardis et jeudis à 11h sur la page Facebook de DUX mieux manger, mieux vivre. C’est un rendez-vous que vous que vous ne voudrez pas manquer, car vous pourrez poser vos questions en direct à nos experts invités.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *