5 moyens de favoriser une alimentation saine à Montréal

Dans le cadre de La Petite Conversation diffusée en direct sur le site le DUX mieux manger, mieux vivre le 6 octobre dernier, l’animatrice et ambassadrice du mouvement DUX, Lyne Gosselin, recevait Richard D. Daneau. Après avoir travaillé pendant près de 30 ans dans l’industrie de transport et avoir été copropriétaire d’un manufacturier d’équipement de transport spécialisé pendant 15 ans, il est interpelé par le déficit intergénérationnel et par les bienfaits humanitaires de Moisson Montréal jumelés aux immenses impacts écologiques découlant de la réduction du gaspillage alimentaire. Il y est directeur général depuis 2016.


Début octobre, le Conseil du Système alimentaire montréalais rendait public son plan d’action plan constitué de 92 projets pour favoriser l’accès à une alimentation saine, diversifiée, de proximité, abordable et durable pour tous. Des projets structurants, novateurs, qui emmènent les intervenants du milieu à travailler ensemble ! Cette grande mobilisation est d’autant plus importante que la pandémie a fait ressortir les failles du système alimentaire à Montréal.

Voici les cinq grands moyens mis en œuvre pour de favoriser une alimentation saine, diversifiée, abordable, de proximité et de qualité à Montréal :

1. Améliorer l’accès au marché pour les produits locaux

Avec une population de près de 2 millions de personnes, l’agglomération de Montréal constitue de loin le principal bassin de population à nourrir au Québec. Malgré l’importance de ce marché, la part des aliments provenant de l’extérieur du Québec est toujours très importante et les producteurs et transformateurs locaux rencontrent des obstacles à trouver des débouchés pour leurs produits. Il convient donc de favoriser l’accès au marché montréalais pour les produits locaux afin de renforcer l’activité des entreprises du secteur et d’assurer leur pérennité.

2. Diminuer l’empreinte écologique du système alimentaire

Le secteur agroalimentaire représenterait 15 à 20 % du total des émissions de gaz à effet de serre (GES) et 20 à 30 % de l’impact environnemental global. En parallèle, la hausse démographique prévue entraînera une hausse des besoins et aura un impact certain sur l’environnement, alors que le régime nord-américain — riche en viandes, en produits importés et hautement transformés — est déjà néfaste pour l’environnement, et qu’un tiers des aliments produits sur la planète sont gaspillés. Il importe donc de miser sur des stratégies de réduction du gaspillage alimentaire, de privilégier des choix alimentaires écologiques et durables et d’encourager l’agriculture urbaine.

3. Réduire l’insécurité alimentaire

L’insécurité alimentaire désigne la privation des individus et des ménages pour assurer leur besoin de se nourrir convenablement afin de mener une vie saine et active et est associée à un revenu inadéquat et aux exigences financières du ménage. Les meilleurs moyens de combattre l’insécurité alimentaire sont les approches basées sur le revenu et le logement (politiques et programmes provinciaux et fédéraux) et celles basées sur l’alimentation (ex. : mesures alimentaires scolaires et aide alimentaire d’urgence).

4. Améliorer la qualité nutritionnelle des aliments

Plusieurs stratégies permettent d’améliorer la qualité nutritionnelle des aliments, et impliquent différents paliers gouvernementaux : la reformulation des aliments transformés, les politiques alimentaires institutionnelles, les instruments économiques, les actions visant à restreindre la publicité d’aliments qui nuisent à la santé et le zonage pour restreindre la présence de commerces de restauration rapide.

5. Miser sur la collaboration intersectorielle

Le besoin de mettre en place des instances régionales en alimentation a été identifié à travers le monde, de par la complexité des enjeux alimentaires et la nécessité qui en découle de rallier les expertises et leviers d’une grande variété d’acteurs afin de réaliser les changements souhaités au système alimentaire. Ce n’est pas différent à Montréal.

Ce que le Conseil du Système alimentaire a dévoilé dernièrement, c’est un plan de match ambitieux pour mobiliser tous les acteurs de la scène alimentaire montréalaise et les emmener à travailler dans la même direction pour vraiment faire bouger les choses. Terminés les silos… c’est une grande mobilisation qui s’amorce !

POURSUIVRE AVEC

La Petite Conversation est diffusée en direct tous les mardis à 11h sur la page Facebook de DUX mieux manger, mieux vivre. C’est un rendez-vous que vous que vous ne voudrez pas manquer, car vous pourrez poser vos questions en direct à nos experts invités.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *