5 moyens d’éviter le gaspillage alimentaire

Dans le cadre de La Petite Conversation diffusée en direct sur le site le DUX mieux manger, mieux vivre le 13 octobre, l’animatrice et ambassadrice du mouvement DUX, Lyne Gosselin, recevait Guillaume Cantin qui se décrit à juste titre comme un humain au service des humains. Sa passion pour la cuisine est plus qu’un métier : elle est un moyen de construire un monde meilleur et aider les autres. Gagnant de la première saison de l’émission Les Chefs! de Radio-Canada, il met maintenant à profit ses talents pour enrayer la problématique du gaspillage alimentaire en tant que co-initiateur et directeur général de l’OBNL La Transformerie. Par Guillaume Cantin.


Le gaspillage alimentaire est un problème complexe et massif. Environ 1/3 de la nourriture produite va à la poubelle. La recette de la moralisation n’est pas gagnante. L’approche positive est la clé pour qu’ensemble, nous puissions enrayer le tout.

1. Autodiagnostic

Il n’existe pas de solution miracle pour tous au gaspillage alimentaire à la maison. Toutefois, une solution très intéressante et adaptable est : l’autodiagnostic. C’est un outil qui peut même devenir un jeu avec des enfants. Mais, qu’est-ce que c’est concrètement ? Commençons par afficher une feuille sur le réfrigérateur ou ayons un tableau en cuisine. Ensuite, il s’agit juste de prendre quelques secondes à chaque fois pour noter ce qu’on gaspille et la raison. Au bout d’un mois, prenons quelques minutes pour analyser et voir où nous pourrions faire des changements pour s’améliorer un pas à la fois.

2. Date de péremption

La date de péremption est une des raisons principales du gaspillage. Indicateur de fraîcheur lorsqu’un aliment n’est pas ouvert, les aliments sont rarement non comestibles le lendemain de la date de péremption. N’ayons pas peur de faire confiance à nos sens : l’odorat, la vue et le goût.

3. Concept des recettes… changer les réflexes !

Il nous est tous arrivé d’acheter des ingrédients pour une recette et d’en avoir trop. Pour éviter cette situation, ayons des véhicules pour cuisiner et utiliser les aliments qui traînent dans le réfrigérateur ainsi que dans le garde-manger. Développons nos réflexes avec des véhicules comme : lasagne, omelette, pain aux fruits, salade, smoothies, soupe, etc. En ayant des ingrédients de base (bouillon, œufs, pâte alimentaire, yogourt, etc.) sous la main pour les réaliser, on peut arriver facilement à nos fins.

4. Organisation réfrigérateur

Une bonne organisation et gestion du réfrigérateur peuvent devenir clé dans la réduction du gaspillage à la maison : utiliser des contenants transparents, ne pas mettre d’aliments fragiles dans la porte du réfrigérateur, vérifier si le réfrigérateur est à la bonne température, créer une section « Mangez bientôt ! », etc.

5. Consultation publique gaspillage alimentaire à Montréal

Le 27 octobre prochain, une consultation publique sera lancée à Montréal. En tant que citoyen(ne), c’est un très bon moyen de prendre part à changer les choses collectivement. Il faut écrire un mémoire. Quoi ? Un mémoire ? Et non, c’est vraiment plus simple que s’en a l’air. Il ne s’agit pas d’écrire une thèse de doctorat. Ça peut être tout simplement une phrase, une page pour exprimer une ou des idée(s).

6. Point boni ! Faire des conserves

Quel meilleur moyen que de conserver des aliments en réalisant des conserves. La conserve est idéale pour capturer le moment optimal d’un aliment. Avec notre projet Les Rescapés à La Transformerie, c’est l’approche que nous avons choisie pour réaliser de délicieuses tartinades avec des fruits parfaitement mûrs récupérés en épicerie.

POURSUIVRE AVEC

La Petite Conversation est diffusée en direct tous les mardis et jeudis à 11h sur la page Facebook de DUX mieux manger, mieux vivre. C’est un rendez-vous que vous que vous ne voudrez pas manquer, car vous pourrez poser vos questions en direct à nos experts invités.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *





La Petite Conversation DUX

5 fois où le thon donne le ton